AVRIL 2017. Merci de voter pour Fur ♥
Les inscriptions sont ouvertes pour tous !!! (Sauf pour les -18 ans).

Partagez | .
 

 Kaelyn Idow, Horloger, et tueur a ses heures perdues.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
I'm a fur
Messages : 9
Date d'inscription : 21/10/2015
Age : 26
Métier : Horloger
avatar
Kaelyn Idow
MessageSujet: Kaelyn Idow, Horloger, et tueur a ses heures perdues.   Ven 23 Oct - 9:27

Kaelyn Idow
« La beauté, c’est comme le temps, c’est relatif. »
Carte d'identité

• Nom(s) : Idow
• Prénom(s) : Kaelyn
• Alias : Agonie
• Âge : 24
 
• Sexe : Masculin
• Race : Croisement Fennec/Renard Marbré.
• Sexualité : Homosexuel
 
• Groupe : Cosa Nostra
• Rang : Asociado
Derrière l'écran

• Pseudo : WhiteCoal
• Prénom : Vous ne l'aurez pas~
• Âge : 25
 
• Votre présence : Aléatoire, mais au moins une fois par semaine.
• Source de votre avatar : http://www.furaffinity.net/user/whitecoal/ parce qu’un peu d’autopromo, ça ne fait pas de mal.
 
• Comment avez-vous connu le forum ? Ancien membre de Fur Online.
• • Code  du règlement ? :Validé par. M.FOX
Votre physique

Pour commencer, Kaelyn est un  fennec, avec une stature cependant plus classique que les autres membres de sa race. Peut-être a cause du fait qu’il est issu d’un croisement avec une autre race de renard, ce qui aurait pu lui donner cette carrure si particulière. Ceci dit, il y a des choses bien plus étranges dans le physique de notre boule de poils.
 
Pour commencer, deux queues a l’arrière. Cette… Bicaudie, c’est le terme que les médecins utilisent en général pour les désigner n’est pas particulièrement gênante pour Kaelyn, c’est même parfois un avantage pour saisir des objets ou ce genre de choses. En dehors de ces deux queues, Kaelyn est un mâle tout ce qu’il y a de plus normal, sauf peut-être avec sa fourrure. En effet, c’est son côté renard marbré qui ressort avec cette combinaison de noir et de blanc. Le noir semble être parti de son dos pour se diriger vers ses épaules, et ses cuisses, de manière assez anarchique un peu comme si quelqu’un s’était amusé avec de la peinture noire. Il possède également deux traits sur le bas des jambes. Il en possède également sous les pattes, et au bout de la queue. Oui, a voir les traces de noir qui couvrent son corps on pourrait dire qu’il a vraiment été victime d’une mauvaise blague a base de peinture.
 
Mais le noir n’est pas présent uniquement ici, puisque c’est surtout sur son visage que ça se voit. Ses deux grandes oreilles sont également d’un noir uniforme, et le noir semble avoir coulé sur une autre partie de son visage, donnant un petit côté yin-yang involontaire. Ajouter a cela une longue chevelure blanche parsemée de mèches noires et grises, coiffée en queue de cheval au moyen d’un ruban en tissu orange,  et de beaux yeux verts  clair et vous obtenez votre Kaelyn.
 
Niveau vestimentaire, le moins qu’on puisse dire c’est que Kaelyn a une certaine prestance dans ses vêtements. Sa tenue de travail habituelle est composée d’une paire de chaussures noires, d’un pantalon de la même couleur, le tout surmonté d’une chemise blanche, d’une cravate rouge et d’un gilet noir, le tout toujours impeccablement entretenu.
 
Niveau armement, l’objet le plus emblématique de Kaelyn est son arbalète. Modèle en bois et n métal, elle est surtout rétractable via un système de rouages et possède également une crosse pliable, rendant son transport plus pratique. Accrochée sur le dos de Kaelyn via une sangle en cuir relié au dos et a la taille du fennec, ce qui permet une stabilisation de l’arme en cas de course ou d’escalade.  Réalisée en bois noir et en acier, c’est une arme unique réalisée par un artisan sculpteur. L’arme étant plus  lourde que les arbalètes classiques, et un peu plus volumineuse, Kaelyn peut se permettre parfois l’usage de carreaux lourd, semblables a des harpons, bien plus meurtriers que des carreaux classiques.
Pour ce qui est du corps a corps, difficile de faire plus en raccord avec son métier puisque son arme est… une aiguille géante. Ressemblant a une lance, cette aiguille pliable en deux se manie a deux mains, et permet de porter de coups d’estoc comme d’autre coups. Elle est très utile en combat rapproché du fait de sa longue allonge, et est une excellente arme d’appoint quand l’arbalète devient inutile.
 
Spoiler:
 

Votre mental

La première chose qu’on remarque chez Kaelyn, c’est son caractère très… Neutre. C’est un mâle qui va avant tout pensé avec sa tête, et non pas avec son cœur ou avec autre chose. Il est tout sauf quelqu’un qui peux se permettre de faire preuve de conciliation. C’est un pragmatique qui va se jeter corps et âme dans son travail, et qui va s’empêcher de dormir tant que le travail n’est pas fini.

Pour Kaelyn, le monde est comme une horloge. C’est un assemblage logique des choses, et si il y a un élément défectueux, on le supprime. Cette vision et cette façon extrêmement carrée de raisonner fait de lui un grand sceptique de nature. Pour lui, il est nécessaire d’avoir des preuves de ce que l’on avance, et si on a que sa parole, alors l’affirmation ou l’argument ne vaut rien.

Ce côté très dépassionné et pragmatique a valu a Kaelyn une réputation d’homme froid et incapable de laisser parler son cœur, et donc par extension de tomber amoureux par exemple. C’est mal connaître Kaelyn dans le cercle privé. Rares sont ceux qui peuvent le voir sous un autre jour, car notre cher officier  essaye de ne jamais mélanger privé et public, mais lorsqu’ils invitent des amis chez lui, il se révèle bien plus chaleureux. C’est dans ces moments-là qu’il révèle aussi son côté amateur d’art, puisqu’il passe une grande partie de son temps libre a visiter des galeries, des musées. Il est très curieux, et apprécie beaucoup la nouveauté et l’originalité dans le domaine artistique. Théâtre, peinture, sculpture… Tout l’intéresse. Il faut dire, il considère son métier comme un art, et pour lui, tout art mérite qu’on s’y intéresse.

Mais un des principaux traits de caractère de Kaelyn est sa fascination pour les mécanismes de précision. Pas seulement l’horlogerie, mais tout ce qui va toucher a l’ingénierie est sujet presque d’obsessions pour lui. En particulier les machines tels que les automates. Kaelyn essaye régulièrement de créer des petites machines perpétuelles, pouvant jouer de la musique ou ce genre de choses, mais pour l’instant rien de concluant.

Ceci dit, Kaelyn n’est pas quelqu’un qui va constamment se montrer froid, notamment avec sa clientèle, il faut bien gagner sa vie après tout. Si il ne va pas se montrer impoli, il ne va pas d’emblée engager la discussion, et va se contenter de faire ce que le client lui demande de faire.
 
C’est également un excellent orateur, et son pragmatisme naturel lui permet de s’imposer aisément dans les discussions, et malgré son jeune âge il sait affirmer son autorité, essayant de défendre sa vision des choses, usant de sa voix mélodieuse entraînée par quelques années de chant pour arriver a ses fins.


Votre histoire

Kaelyn Idow…  Un nom assez étrange, marqué a l’encre noire sur le registre de naissance d’Iidanaor. Franck Idow, son père, un fennec blanc albinos travaillait comme archiviste, chargé de la gestion administrative des peines dans la région de Siberius Polaris. C’était un homme respecté, et réputé pour sa droiture quand a la loi. C’est d’ailleurs sûrement pour cela qu’il n’a pas assisté a la naissance de son fils. Andréazée Idow, une renarde marbrée qui travaillait comme mécanicienne, chargée notamment de l’entretien des conduits de vapeur d’un hôtel de luxe. L’absence de son mari a la naissance de Kaelyn l’a profondément attristée, et Kaelyn dès son plus jeune âge a dû faire face a l’absence de son père et a la tristesse de sa mère.
 
A partir de ses sept ans, cependant, son père se montra plus présent. En effet, un autre archiviste ayant été engagé, Franck avait plus de temps libre pour s’occuper de Kaelyn et d’Andréazée, dont la santé d’était fragilisée de par son travail qui l’avait exposée a des vapeurs pas spécialement respirables. Se chargeant de l’éducation de son fils, Franck lui inculqua dès son plus jeune âge des notions qui allaient devenir des piliers de la vie de Kaelyn : Morale, Justice, et Protection des innocents. L’idéalisme dont faisait preuve Franck effrayait légèrement sa femme, ayant peur que Kaelyn ne tombe dans les mêmes travers que son père.
 
En plus de lui offrir ces valeurs théoriques, Franck inscrivit son fils dans la meilleure école d’Iidanaor pour lui offrir le maximum de chances dans la vie. Une formation théorique, mais également physique, avec beaucoup de sport. C’est là que le caractère de Kaelyn se révéla, vers ses 9 ans. Durant les pauses organisées entre les cours, il était le premier a défendre les plus faibles contre les brutes, ayant été jusqu’à casser le bras de l’un d’eux qui martyrisait une de ses camarades. Un comportement qui lui valait des punitions de la part de ses professeurs, mais l’admiration de ses camarades. Cela déplaisait a son père mais plaisait a sa mère.  Ce dernier l’envoyais souvent au lit sans manger quand il apprenait que Kaelyn avait laissé libre court a ses pulsions.
 
C’est d’ailleurs le jour des douzes ans de Kaelyn qu’un évènement marqua la vie de Kaelyn. Ce jour-là, après un anniversaire joyeux, où plusieurs amis du fennec noir et blanc avaient été invités, des agents du Roarland Yard vinrent trouver Andréazée et Franck. Ils voulaient emmener Kaelyn, ce a quoi   Andréazée s’opposa, jusqu’à ce que Franck lui avoue que les ordres venaient de lui. Il ne pouvait plus supporter la violence dont faisait preuve Kaelyn, quand bien même c’était contre des brutes. Il allait donc l’envoyer dans un pensionnat militaire situé a l’extérieur de la ville. Kaelyn se débattit, mais la dernière chose qu’il vit fut sa mère en pleurs alors qu’il était installé dans une calèche.
 
La vie dans le pensionnat était dure. Il était assez mal nourri, étant plaçé dans l’aile correctionnelle de la pension. Il était régulièrement battu, faisant encore et toujours preuve de défiance face a ses instructeurs.  Cependant, quand venaient les entraînements physiques, Kaelyn battait de nombreux élèves, au point de susciter des jalousies chez certains de ses camarades, notamment des fils de nobles, refusant que quelqu’un d’aussi… Basse extraction ne les battent.
Mais en parallèle, Kaelyn développa une nouvelle passion… pour le moins singulière, qui était l’horlogerie. Etant dans un pensionnat et non une prison, ses instructeur lui avaient fournis des livres théoriques, permettant a Kaelyn de se cultiver un peu, et surtout d’assouvir sa soif de connaissance en horlogerie. Ses soirées, il les passaient a lire, a lire et a relire, ne négligeant cependant pas l’entraînement physique
 
Autant Kaelyn n’était pas le meilleur de son groupe en matière de combat rapproché, autant c’était en matière de tir qu’il excellait. Quel que soit l’arme utilisée, ou la distance, il ne manquait que rarement sa cible. Ses instructeurs ne savaient pas vraiment quoi faire. D’un côté ils avaient un élément plus que compétent, mais d’un autre côté c’était un garçon qui ne suivaient ses propres règles, agissant par pragmatisme plus que par respect des règles.

Quand son père revint le voir, le jour de ses seize ans, Kaelyn ne daigna pas lui offrir un seul sourire. Après tout, c’était en partie sa faute si il était bloqué dans ce trou. Son père lui parla, Kaelyn ne l’écoutant qu’a moitié, alors que son père lui disait qu’il allait bientôt sortir, pour devenir garde. Kaelyn refusa clair et net, arguant qu’il ne voulait plus se battre.

Son père, borné mais pas stupide, du se raisonner a ce que son fils ne suive pas sa voie, bien que pour Kaelyn ça tenait de l’évidence, il n’allait pas suivre ce que son père lui dictait alors qu’il lui avait fait subir comme horreurs dans ce pensionnat. C’est d’ailleurs deux jours plus tard que Kaelyn fut autorisé a quitter la structure.

Fatigué, mais heureux d’être enfin libre, Kaelyn retourna a Iidanaor. Jusqu’à ses dix huit ans, il travailla comme réceptionniste dans un petit hôtel, usant de son temps libre pour continuer a se documenter sur l’horlogerie, mais surtout la pratiquer, maintenant qu’il disposait d’une chambre où il pouvait s’adonner a ses créations. Après deux ans a travailler dans l’hôtel, il dcida de rendre visite aux quelques horlogers de la ville pour voir si ils avaient besoin d’un apprenti.

Il tomba sur un vieil homme, un Loup approchant des soixante-dix ans, cherchant un apprenti pour reprendre sa boutique. Kaelyn se montra suffisamment compétent pour que le vieil horloger ne lui laisse sa boutique, après un an de bons et loyaux services. Continuant de perfectionner son art, Kaelyn ne délaissait pas cependant un entraînement physique certes minime mais présent, pour ne pas perdre la main.

Et il eut vite besoin de ses compétences, d’ailleurs, puisque quelques jour après que l’ancien horloger ait disparu, il reçut une visite pour le moins inattendue, celle de membres de la Cosa Nostra. Des petites frappes, qui cherchaient le vieux qui leur devait de l’argent.  Kaelyn expliqua qu’il avait repris l’affaire, ce qui ne convainc pas les truands, qui s’en prirent a lui. Des petites frappes, aisément neutralisables par Kaelyn. En quelques minutes, et quelques coups de poings et de pied plus tard, ils étaient a terre. C’est a ce moment-là qu’un homme plus avancé dans la hiérarchie était entrée, en applaudissant. Il expliqua a Kaelyn qu’il pouvait le tuer, là tout de suite, ou alors Kaelyn épongeait sa dette en acceptant parfois de bosser pour la Cosa. Une sorte d’associé non lié a la famille, finalement. Kaelyn accepta, de toutes façons il n’avait pas le choix. Il se procura ses deux armes, Son arbalète et son aiguille auprès d’artisans locaux, bien que dans le cas de son arbalète c’est lui qui l’assembla, ayant juste eut besoin de l’aide d’un sculpteur pour les parties en bois.

Encore aujurd’hui, il tient sa boutique d’horlogerie au cœur du quartier touristique d’Iidanaor, laissant les touristes entrer admirer ses créations. Et le soir, parfois, il allait réduire au silence quelques mâles ou femelles gênants pour la famille. Un travail qui ne lui plaisait pas vraiment, mais quelque part ça le maintenait en forme.
 
 
Pouvoirs & Maîtrises

Kaelyn s’est entraîné pour maîtriser deux karvas, se basant respectivement sur les écoles du Manti Shudo, pour la maîtrise du couperet, et surtout le Dragon Flesh pour son arbalète. Il n’en maîtrise que les bases, mais il aimerait en apprendre plus un jour.
Équipement & Divers

L’aiguille de Kaelyn, quand a elle, consiste en une longue tige de fer, avec une pointe de fer ressemblant a une lance, mais ouvragée pour être également tranchante, permettant de trancher aussi bien que de transpercer. C’est le seul équipement notable qu’il possède, a part son arbalète bien sûr.
© Code by Suzukihotaru

 
 
PS a destination des Admins:
 


Dernière édition par Kaelyn Idow le Ven 30 Oct - 18:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
 

Kaelyn Idow, Horloger, et tueur a ses heures perdues.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» sonnet de felix arvers ( mes heures perdues)
» Kiowa Redmoon - Amérindien... et loup-garou à ses heures perdues
» William Rosace, Médecin a ses heures perdues.
» ~ Galerie de JJ à ses heures perdues ~
» Passe-partout, lézard à ses heures perdues.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fur Fiction  ::  :: Furry Validé-