AVRIL 2017. Merci de voter pour Fur ♥
Les inscriptions sont ouvertes pour tous !!! (Sauf pour les -18 ans).

Partagez | .
 

 Rajat Kipling, prince du Désert. [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarInvité
MessageSujet: Rajat Kipling, prince du Désert. [Terminé]   Mar 1 Déc - 3:45

Rajat Kipling
« Si tu veux progresser vers l’infini, explore le fini dans toutes les directions. »
Carte d'identité

Nom(s) : Kipling
Prénom(s) : Rajat
Alias : Le Chah, le Diable du Désert (autrefois).
Âge : 175 ans

Sexe : Masculin
Race : Tigre du Bengale
Sexualité : Bisexuel

Groupe : Citoyen
Rang : Mercenaire, prince fugitif.
Derrière l'écran

Pseudo : Aucun. JD Rajat suffira.
Prénom : Secret Razz
Âge : 18 ans

Votre présence : Variable, vraiment. Je vais essayer de me connecter au moins une fois par semaine.
Source de votre avatar : https://e621.net/post/show/597804/2015-abstract_background-ambiguous_gender-anthro-b

Comment avez-vous connu le forum ? Une amie m'en a parlé.
• • Code  du règlement ? :Validé par Klaus

Votre physique

Un grand tigre athlétique d'âge mûr. Son visage arbore souvent un sourire des plus amicaux. Il porte un cache-oeil, sans doute pour dissimuler une quelconque blessure. Sa manière de s'habiller ainsi que son accent très prononcé trahit son origine du Désert. Voyage avec ses deux fidèle compagnons: sa sitar et son narguilé. Il a également l'habitude de trimbaler une grande variété de souvenirs de ses expéditions passées. Le tigre dégage une certaine fierté de ses longues moustaches et les lisses régulièrement. Son dos est recouvert d'exactement quatre-vingt-dix-neufs marques au fer rouge représentant le symbole de Shams-râ-fâl.


Concernant son style vestimentaire, Raj' à l'habitude de porter ces amples manteaux qui servent à protéger des tempêtes de sables dans le désert, ainsi qu'un turban. L'intérieur de ces manteaux sont remplis de poches qui lui permettent de stocker des tonnes d'objets. À ça s'ajoute quelques sac à dos, car le tigre n'est pas du genre à voyager léger.



Votre mental

Liberté. C'est ce seul mot qui a guidé Rajat toute sa vie. C'est ce mot qui l'a poussé à fuir les hauts murs du château familial, et ce même mot qui l'aura mené aux quatre coins du monde. Mené par une curiosité sans faille et une passion pour l'exploration, le tigre est un grand voyageur. Il a également un certain penchant pour la fête et la débauche. Il n'en est cependant pas moins un individu tendre et attentionné, faisant preuve de beaucoup de compassion à l'égard des autres. Rajat est un meneur d'hommes, un être charismatique qui suscite l'admiration, ainsi qu'un conteur talentueux. Il ne manque jamais d'histoires pour épater la galerie, avec ces récits de voyages haut-en-couleur, mélangeant faits vécus et pure fantaisie. Cependant, à cause de sa trop grande soif de liberté et de son aversion envers la noblesse, Rajat a tendance à mépriser les convenances morales et les lois, allant parfois jusqu'à les enfreindre pour le simple plaisir que ça lui procure.


Rajat possède également un côté plus sombre. Il est constamment hanté par les souvenirs de sa vie de bandit, source constante de remords. Le tigre fait d'ailleurs régulièrement des cauchemars à ce sujet. Lorsqu'il se bat, Rajat est souvent relaxé et désinvolte, mais peut se montrer particulièrement impitoyable dans certains cas, par exemple si on porte atteinte à un être qui lui est cher. Il n'a aucun problème à tuer un autre furry de sang froid. Cependant, il possède une grande empathie à l'égard des humains à cause  de ses souvenirs avec Devda.


Votre histoire

Le palais royal de Shams-râ-fâl. Lieu de luxe et de richesse. Il y a peu d'hommes sur cette terre qui ne rêveraient d'y mettre les pieds. Et pourtant, c'est dans l'enceinte de ce lieu mythique que j'ai vu le jour. En tant que huitième fils du sultan, je suis née avec une cuillère dorée sertie de gemmes dans la bouche. Tout ce que j'aurais pu désirer était à portée de main, et j'avais plus de servants pour moi seul que je ne possède de doigts. Pourtant, dans cette abondance, je me suis toujours senti vide. Même avec tous les jouets inimaginables à ma disposition, je passais mes journées à contempler le ciel, à me demander ce qu'il y avait derrière les hauts murs du château. Si il y avait des gens qui pourraient m'appeler autrement que jeune maître, si il y avait des environnements autres que ces jardins que j'ai vu et revu. Aussi, c'est pour cela que j'ai décidé de quitter le nid familial à peine âgé de dix ans. Mon père ne m'a retenu. Pourquoi l'aurait-il fait? Bref, accompagné de Devda, le seul servant envers qui j'avais réellement confiance, je suis parti. Devda était un esclave humain, méprisé par pratiquement toute la cour de mon père...mais j'ai toujours été très complice avec lui. Pendant plusieurs années, j'ai gouté à la vie, accompagné de mon fidèle serviteur. J'ai vu du pays, j'ai festoyé, j'ai fais des rencontres des plus inopinées. Oh, comme j'ai préféré cette vie à mon ancienne. Les années continuèrent de s'écouler, Dev' et moi accumulant moult trésors. Mais un jour, la tragédie frappa. C'était à New Junk City. Un gang de jeunes voyous émergeant cherchait désespérément à se faire respecter, j'imagine. Et quel moyen pour se faire que d'agresser plus faible que soi? Ce jour là, j'avais envoyé mon serviteur faire des courses pendant que je passais du bon temps avec une femelle qui était très intéressée par mes histoires. Ô. quel effroi eu-je en voyant revenir mon humain dans le plus pitoyable des états, saignant de tout part, à la mine méconnaissable! J'eu beau lui demander qui l'avait mis dans un tel état, il n'arrivait pas à articuler. Peu de temps après, il me mourut dans les bras. Je venais de perdre mon plus ancien et fidèle ami. Et je n'avais aucune piste me permettant de le venger. À ce jour, j'ignore toujours l'identité de ses agresseurs.


Nouvellement habité d'une fureur sans nom, j'ai regagné mon désert natal. Les années qui suivirent ne furent pas très joyeuses. J'étais encore jeune, et vraiment très con. C'est pourquoi j'ai passé plusieurs années en tant que bandit des grands chemins, à dévaliser convois et caravanes. Je trouvais ça super, à l'époque. Plus besoin d'aller aux trésors, les trésors venaient à moi. Et en plus, ça contrariait mon père, pour mon plus grand plaisir. Je n'élaborerai pas sur les détails de cette sombre période, pour la simple raison que j'y ai accomplit des actes que je ne me suis toujours pas pardonné. Bref, un jour, à cause d'une maladresse, moi et mes hommes avons été capturés. Nous avons été conduit devant la cour de mon père, puis jugé. Je fut condamné à mort, pour mes crimes, mais on ne m'accorderait cette délivrance qu'après plusieurs mois de torture. C'est au cours de l'une de ces séances de torture que j'ai perdu mon oeil gauche. Après chacune d'entre elles, on m'offrait gracieusement une marque au fer rouge représentant le symbole de Shams-râ-fâl. Selon la tradition, les prisonniers doivent avoir 100 marques avant d'être exécuté. Une tradition des plus efficaces, car lors de l'exécution, le peuple ne vois pas la mort d'un fier bandit, mais d'un individu misérable, affaibli, vidé de tout espoir. Mais moi, j'ai gardé l'espoir. Même sous la douleur incessante. Même en voyant mes compagnons se faire exécuter progressivement. Car je savais que j'allais m'en sortir. J'avais un plan, depuis le tout début. Le jour de mon exécution, juste avant que l'on me fasse ma centième marque et que l'on m'emmène sur l'échafaud, on m'a accordé une dernière faveur. J'ai demandé de parler à mon père, et, comme je m'y attendais, on m'a refusé ce privilège. J'ai donc demandé à avoir mon médaillon royal, seul souvenir que j'ai gardé de lui toutes ces années. On me l'a apporté...et lorsque je fut seul, je l'ouvrit. J'avais préalablement creusé un emplacement au centre de ce médaillon au cas où une situation semblable serait arrivé. Dans cet emplacement se trouvait un petit bonbon. Un «candy», les bonbons qui accordent des pouvoirs extraordinaires à ceux qui les ingèrent. Moi et mes hommes l'avions trouvé lors d'une embuscade particulièrement lucrative. Mais personne n'osa le manger, à cause des terribles effets secondaires. Mais je n'avais plus trop le choix. J'avala le bonbon, devenant par le fait même un candyman. D'ailleurs, ce bonbon avait un goût tellement horrible que je m'en souviens encore aujourd'hui. Bref, il ne m'a pas fallut très longtemps avant de comprendre mes nouveaux pouvoirs, car le médaillon m'a explosé dans les mains. Les gardes, alertés par le bruit, se précipitèrent vers ma cellule. Je n'ai pas perdu de temps. Je me suis dépêché d'empoigner tous les petits cailloux qui jonchaient le sol de ma cellule. Leur explosion ne serait pas suffisante pour détruire les épais murs de la prison. Mais pour le loquet, et les gardes, ce fut parfait. Après m'être débarrassé de ces deux obstacles, j'ai pris la poudre d'escampette. Je faisais péter tout ce qui me tombais sur la main: couverts, ornements, tableaux. J'ai même dû y laisser ma chemise alors que j'étais encerclé. Ce fut laborieux, mais j'ai réussi à fuir le palais. Une fois en ville, j'ai volé une caravane et j'ai quitté Shams-râ-fâl une fois pour toutes.


J'étais maintenant recherché. Enfin, je l'étais avant ma capture, mais j'avais alors des hommes à mes côtés pour me défendre, et beaucoup plus de moyens. Bref, je ne pouvais pas rester à Shams-râ-fâl, ni dans les environs. J'ai donc commencé à mener une vie de vagabond, où j'ai gardé profil bas, le parfait contraire des périodes enflammées que j'avais vécue jusqu'à présent. Souffrant incroyablement à cause de mon candy, je suis devenu accroc au tabac, et parfois à d'autres substances plus fortes encore. Du fier prince, où même du flamboyant bandit, il restait peu de choses. J'avais l'air d'une racaille, du dernier des mendiants, avec mon dos marqué, mon habillement constitué de haillons et le peu de possessions que je gardait avec moi. Avec mes nouveaux pouvoirs, j'aurais facilement pu reprendre une vie de bandit, fonder un nouveau gang, et m'enrichir rapidement. Mais j'étais trop las. Et après toutes ces années de violence, j'avais envie d'un congé. J'ai donc continué de voyager, cette fois sans compagnon, et sans le moindre luxe. Mon éducation de noble s'est montré tout de même assez utile, car c'est en jouant de la Sitar que je pouvais me faire quelques sous. Sous qui étaient malheureusement rapidement dépensées pour combler mon addiction liée à ce foutu candy. Éventuellement, je ne pouvais plus me permettre de vivre ainsi, et j'ai entamé une carrière de mercenaire, sous une nouvelle identité.


Ça fait maintenant quelques dizaines d'années que je gagne ma vie ainsi. Une véritable renaissance. Je me suis fait de nouveaux amis tout comme de nouveau ennemis. Je continue d'arpenter le monde, cette fois pour remplir des contrats. Je n'ai plus grand chose à craindre des gens qui me traquaient autrefois. Pourtant, je continue d'être hanté sans cesse par l'ombre de ma vie de bandit, que mes pouvoirs ne cessent de me rappeler. C'est pour cette raison que je n'aime pas raconter mon passé. J'ai définitivement mis une croix dessus. 
La seule chose qui compte pour moi désormais, c'est le présent.


Pouvoirs & Maîtrises

Boom Boom Candy: Rajat possède le Boom Boom Candy, qui lui permet de charger n'importe quel objet pour transformer ce dernier en une bombe qu'il peut détonner quand il le veut. La puissance de l'explosion dépends de la masse de l'objet en question, et elle ne peut excéder l'équivalent de 2kg de TNT. Ne fonctionne pas sur les êtres vivants, les fluides et les objets trop volumineux.


En plus de son candy, Rajat est particulièrememt résistant à la torture, ayant survécu à 99 séances dans le cachot de Shams-râ-fâl.
Équipement & Divers

Le tigre possède un précieux narguilé à cause de son addiction due à son candy, duquel il ne se sépare jamais. De plus, Il garde généralement sur lui un paquet de cartes, de dominos, et un ensemble de dés, qui lui servent autant à s'amuser qu'à se défendre (voir candy).

© Code by Suzukihotaru


Dernière édition par Rajat Kipling le Dim 13 Déc - 23:24, édité 27 fois
Revenir en haut Aller en bas
☆Furry Fox Fire☆
Messages : 284
Date d'inscription : 16/01/2015
Age : 32
Métier : Shakïa Satva/Mystic
Votre réputation à Euclésia : L'architecte d'Euclésia
avatar
Maître Renart
MessageSujet: Re: Rajat Kipling, prince du Désert. [Terminé]   Sam 5 Déc - 13:16

Bienvenue Rajat Kipling.

La fiche démarre bien ^^
Dommage qu'il manque le code !



Revenir en haut Aller en bas
http://furfiction.bbfr.net
avatarInvité
MessageSujet: Re: Rajat Kipling, prince du Désert. [Terminé]   Mer 9 Déc - 2:48

Fiche terminée à 100% et en attente de validation.
Revenir en haut Aller en bas
I'm a hybrid
Messages : 48
Date d'inscription : 31/01/2015
avatar
Kalika Yougkoff
MessageSujet: Re: Rajat Kipling, prince du Désert. [Terminé]   Sam 12 Déc - 22:34

Bonjours Rajat, ton code n'Est pas correcte relit bien le règlement merci =3


Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
MessageSujet: Re: Rajat Kipling, prince du Désert. [Terminé]   Dim 13 Déc - 23:24

Fiche mise à jour avec le bon code, cette fois.
Revenir en haut Aller en bas
I'm a hybrid
Messages : 48
Date d'inscription : 31/01/2015
avatar
Kalika Yougkoff
MessageSujet: Re: Rajat Kipling, prince du Désert. [Terminé]   Ven 18 Déc - 23:27

Re coucou Cher prince, je me suis pas ennuyer a lire cette fiche. je ne vois pas d'autre raison de te refusée ta validation. J'attendrais l'avis de renard pour te donner ta couleur et la liberté de t'amuser avec nous sur fur.


Revenir en haut Aller en bas
∆ Je suis une légende ∆
Messages : 23
Date d'inscription : 29/09/2015
Age : 47
Métier : Marchand de sable
Votre réputation à Euclésia : Un mirage...
avatar
Onomatopoeia
MessageSujet: Re: Rajat Kipling, prince du Désert. [Terminé]   Mar 22 Déc - 19:21

Bienvenue.
La fiche est nickel tu es validé !



"Je co-habite seulement dans ton sub-conscient."
Revenir en haut Aller en bas
 

Rajat Kipling, prince du Désert. [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Hamil, le marchand du désert [Terminé]
» tuto haradrim, opération désert
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fur Fiction  ::  :: Furry Validé-