Partagez | .
 

 Lysander Graoully - [Finit]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
I'm a fur
Messages : 7
Date d'inscription : 30/12/2015
Age : 25
avatar
Lysander Graoully
MessageSujet: Lysander Graoully - [Finit]   Lun 4 Jan - 0:09

Graoully Lysander
« Les chaines les plus lourdes resterons celles de l'esprit »
Carte d'identité

Nom(s) : Graoully
Prénom(s) : Lysander
Alias : l'Esclave Royal
Âge : 98 ans
Sexe : 21cm d'exotisme
Race : Dragon marin
Sexualité : Hétéro avec un soupçon de curiosité envers les mâles et hermaphrodite
Groupe : Les Esclaves
Rang : Prince Déchu
Derrière l'écran

Pseudo : Graouh
Sexe : Masculin
Âge : 24 ans
Votre présence : Cela dépendra de mes roleplays
Source de votre avatar : E621 - Cryengine
Comment avez-vous connu le forum ? Par un Topsite
Code  du règlement ? :
Votre physique

« - Le corps n’est qu’une façade qui protège l’âme, gardez votre corps entretenu pour pouvoir garder votre cœur à l’abri. » - Lysander Graoully

«-Que suis-je… Un dragon d’assez petite taille, deux mètres pour environs cent-dix kilo queue comprise, bâtis sur une musculature très sèche, mon corps entier est sculpté naturellement par mon passé marin, pourvu d’écailles intégralement lisse résistante aux crocs ou griffures, elles disposent d’une particularité unique, sèches, elles sont d’une couleur terne et sombre sur mes extrémité, et un jaune doré sur les parties intérieures de mon corps, à savoir mon cou, le dessous du museau, mon buste et ma queue, cependant lorsque mon corps retourne dans son élément mes écailles reprennent une allure plus naturelle si j’ose dire, mes écailles prenants une teinte de bien des couleurs, tournant autour du violet, rouge et orange, un vrai ballet de couleurs chaudes.

Des points particuliers qui me différencient des autres dragons ? J’en ai quelques un en effet, cette grande collerette qui coure sur tout mon dos, cette membrane qui joint mes bras aux cotés de mon corps qui assurent un fil parfait pour pénétrer l’eau lorsque je nage si bien que sans me vanter, je suis d’une rapidité vraiment très conséquente sous l’eau, c’est mon environnement naturel après tout.

Je dispose d’une queue faisant prêt d’un mètre vingt de long, me servant de gouvernail sous l’eau ou pour assurer mon équilibre sur la terre ferme, si jamais on venait à me la couper, je doute pouvoir marcher correctement ! Cependant cette dernière est entièrement articulée, pourvue d’os à l’intérieur, je peux l’agiter à mon bon vouloir !

Pour les détails maintenant, j’ai des yeux bleus azur, un bleu très clair et profond qui expriment facilement ce que je ressens, un peu trop même, si bien que j’ai tendance à regarder ailleurs lorsqu’un sujet me déplait. Sinon fait que certains jugeront étrange, je n’ai que trois doigt à mes pieds, entièrement palmé!

Sinon je peux dire que les nombreuses années d’esclavage m’ont rendu un tantinet plus endurant qu’autrefois, si bien qu’à force d’être un larbin pour les tâches ardues, je peux dire que je me fatigue difficilement, je ne dis pas que c’est impossible loin de là, je dis simplement que je sais ou est ma limite et que j’ai su la repousser à maintes reprise.



Votre mental

« -La véritable perception du monde n’est pas ce que les autres pensent, mais comment vous interprétez justement ce qui vous entoure, gardez les yeux ouverts, il en va de votre propre liberté. » - Lysander Graoully

« -Pour le profil moral, c’est en vérité très simple, vous souvenez-vous combien de fois vous m’avez remis en place quand j’étais jeune et que je considérais les personnes du petit peuple comme des simples exécutant uniquement bon à faire ça ? L’être hautain de sa condition malgré la bonne éducation ? Egoïste… ?

Tout cela n’est plus, je suis devenu quelqu’un de plus évolué que cela, d’un calme presque à toute épreuve, je peux faire preuve d’un sang-froid remarquable et ce en presque toute circonstance, j’ai appris par le biais de l’esclavage à être quelqu’un sachant obéir platement, à m’armer de patience et observer le comportement de ce qui m’entoure. Je peux m’estimer comme quelqu’un de droit, et avec une certaine fierté qui … Malgré qu’elle soit enfouie maintenant, peut ressurgir si on me pousse à bout.

Je suis quelqu’un de cultivé, connaissant les usages, et doué d’une capacité d’adaptation non négligeable, je suis devenu avec les années quelqu’un de plus malléable, je n’irais pas dire jusqu’au terme de soumis, mais ce n’est guère loin, la peur d’être punit, châtié pour le simple fait que je suis une chose aux mains d’une personne… Non vraiment, j’ai appris à Observer et agir en conséquence. Je suis quelqu’un de Vif et réactif, il ne me faut pas grand temps pour prendre une décision.

On peut dire que j’ai conservé ma gentillesse d’autrefois, mais si la situation l’impose je sais jouer des poings pour montrer que je ne suis pas non plus une personne qui reste les bras croisés lorsque l’on me menace, moi ou mon propriétaire. Fidèle et doué d’une franchise qui m’est propre, je ne mens pour ainsi dire jamais, je préfère largement ne rien dire plutôt que de mentir.

Les années d’esclavages m’ont endurcit sur le plan moral… Pour tout vous avouer, il est très difficile de me blesser ou m’abaisser, ma condition d’esclave ne me répugnant plus, je m’y suis fait. La douleur est aussi devenu quelque chose dont je ne me dirais pas insensible, mais avec quoi j’ai appris à vivre, que ce soit coup de fouet à décoller les écailles ou incisions légère dans la chaire, j’ai … Appris à ignorer la douleur jusqu’à un certain seuil. Ce qui me conduit aussi à une certaine insensibilité à des choses plus douce, telle les chatouilles ou autres choses du genre.

Je suis quelqu’un d’assez omniscient, ou plutôt devrais-je dire… Quelqu’un ayant une attention générale auprès de ce qui m’entoure, si bien que je suis régulièrement dispersé pour ce qui se passe en face de moi. Cependant ! Je peux ainsi m’apercevoir de ce qui se passe dans mon entourage. En gros, je fais davantage attention à ce qui se passe autour de moi qu’ne face de moi.

Pour mes goûts culinaires ? Et bien je ne suis pas un grand difficile, même si j’affiche une réelle préférence pour les produits marins, je peux manger absolument de tout. J’ai appris à ne plus être difficile. »




Votre histoire

« -Saviez-vous que la pire des injustices est celle que vous avez-vous-même provoqué, l’injustice est que vous n’avez jamais pu imaginer un tel scénario, et ne pas y être préparé. Appelons cela, le destin. » - Lysander Graoully

« -Vous qui n’êtes plus la pour me regarder, je vous raconte mon histoire une nouvelle fois, pour que vos mémoire ne soient oublié, pour que votre fils vous raconte comment sa vie à changée,

Tout a commencé quelque part dans l’océan d’all blues, non loin du magnifique Lagune d’Océania, un roi et une reine qui avait engendré ma frimousse après des années de règne sur les fonds marins, suivit d’une première mort peu de temps après qui força mon père à m’élever seul avec tout l’amour qu’un enfant pouvait rêver, le seul bémol étant l’école et l’éducation qui m’était imposée, formelle, droite et pourtant si nécessaire pour pouvoir diriger par le futur le large royaume que représentait… L’océan.

Les années passèrent et à l’aube de mes 35 ans, une tragédie survint. La mort de mon père, et ce d’une façon bien entendu non naturelle, un empoisonnement, c’était la seule chose de sure dans tout ça, si bien que … mon éducation étant terminée, je fus nommé roi à sa place de façon prématurée, un titre que je n’avais nullement désiré et qui pourtant je fus bien obligé d’endosser, je portais le deuil de mon père pendant des années durant.

Je vous passe les innombrables tâches que je venais d'acquérir et que vous vous occupiez quand vous étiez la, cela risque de vous ennuyer, je vous laisse vous concentrer car la suite n’arrangea rien à mon état, car … Au cours d’un repas, je vins découvrir les spécialités de la surface, de quelques villes côtières qui attisaient ma curiosité, et voyez-vous, ce fut particulièrement infect, un des repas qui me dégouta pour de bon de la nourriture de la surface, le repas fut tellement infect que j’en tombai malade pendant deux jours entier, des aigreurs, des états nauséeux, non vraiment, ce repas fut le plus mémorable de ma vie.

Et ce repas était un cadeau du conseil que je régissais, qui voulait me faire plaisir, tu parles d’un cadeau empoisonné… Mais je ne leur reprochais rien, je pensais qu’ils avaient juste voulu me faire plaisir, mais la vérité était tout autre, une conspiration précisément, j’avais avalé quelques morceaux d’un bonbon magique que j’ignorais même l’existence, mais je ne l’appris que bien plus tard, j’étais devenu progressivement de moins en moins attiré par l’eau, comme si j’en avais peur, et chaque fois que je nageais je m’en retrouvais toujours plus mal, mes plats quant à eux devenait de plus en plus diversifié, je ne trouvais plus la même texture ou saveur à ce que j’adorais autrefois, jusqu’à ce qu’un minuscule bout de corail qui servait d’accompagnement eu la saveur du met le plus délicieux qu’il soit à ma gueule.

S’ensuivit d’une véritable orgie de corail, mais malgré cela, je me sentais toujours de plus en plus mal, jusqu’à ce que l’un des membres du conseil vint à ma rencontre, m’annonçant avec le sourire que mes jours étaient compté si je désirais rester sous l’eau, qu’il fallait que je passe la couronne à une personne plus compétente, renoncer à mon héritage familial… M’expliquant l’origine du repas douteux, qui n’étais autre qu’une méthode pour me forcer à quitter l’océan définitivement et que je ne revienne jamais chercher ce qui me revenais de droit. Je protestai naturellement, mais je dû me rendre à l’évidence que c’était vrai, que je ne pouvais pas continuer à me sentir de plus en plus mal, si bien que je finis par rendre la couronne, du haut de mes  55ans, je ne vous cache pas mon amertume… Mais la survie prime sur tout.

Je m’enfuis hors de l’eau, gagnant les rivages ou je m’échoua lamentablement, vous voyez, la faim d’un homme ne se mesure pas toujours à ses efforts, j’avais clairement l’impression que seul ce petit corail rouge que j’avais avalé durant quelques repas était la chose qu’il me fallait, mais qu’importe, je me souviens que mon unique intérêt était de m’en sortir, chose qui n’arriva pas, au contraire, incapable de me familiariser au monde terrestre, j’erra pendant  jours dans les rues et ruelles, je ne parlais même pas la même langue que les natifs, si bien que j’essaya de m’intégrer, mais… Pas d’argent, pas de lit, et ce fut finalement dans une ruelle à l’abri du vent que je  trouva le sommeil.

Mon errance dans cette ville dura quelques jours, je me souviens que je parvenais à vivre de la générosité de quelques personnes qui devait avoir pitié de moi, je ne vous cache pas que j’étais en colère, frustré mais surtout impuissant… Je me sentais terriblement honteux de vivre de la générosité des gens… Mais un beau jour, je me réveillai dans une cage. Oui, carrément une cage… Ou je changea de main régulièrement, vendu à d’autres esclavagiste. Je m’étais résigné.

Résigné à vivre dans une cage, passant de main en main sans jamais savoir ou j’allais, seulement que j’allais surement devoir survivre dans un monde qui n’étais pas le miens.

….

Voilà plus de quarante ans que je suis esclave, j’ai appris la langue qui m’entoure, j’ai appris à me taire et respecter ceux qui me possèdent, mais je garde toujours cette flamme qui m’anime, mais les différents maitre et maitresses qui m’ont possédés ont toujours finit par me rendre à l’esclavagiste, mon silence n’avait jamais été brisé pendant des années, les horreurs que j’avais subis, été forcé de faire avait finis par me faire considérer comme muet, refusant d’exprimer toute les horreurs que j’avais subis.

Et que je subirais encore dans le futur.

Papa, maman, voici mon histoire, et j’espère que vous pouvez voir que malgré mon quotidien peu facile, vous restez fier de moi, je tiens à ce que vous sachiez que malgré mon exil, je trouverais le moyen de récupérer ce qui nous appartient de droit. Je pense à vous. »


Dragon Candy


Le bonbon que j'ai avalé m'a conféré le pouvoir de me permettre de me transformer en des dragons de taille considérable et variés, ce pouvoir permet aussi de me changer de façon partielle en dragon. Le hic c'est que cela ne réagit qu'à mes émotions fortes et /ou mes envies vraiment prononcées.

Cela m'a rendu addicte au corail rouge, un met rare uniquement récoltable en pleine mer, mes excursions dans l'océan m'affaiblissant, je vous laisse imaginer.

Équipement & Divers

Une tunique en tissu simple, une capeline pour le protéger du soleil, et une grande outre d'eau pour l'hydrater régulièrement.
© Code by Suzukihotaru


Dernière édition par Lysander Graoully le Lun 11 Jan - 15:03, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mad Spider
Messages : 79
Date d'inscription : 16/01/2015
Age : 25
Métier : Agent d'Ordre d'Euclesia - Co Fondateur
Votre réputation à Euclésia : Mauvaise / Terrible . Semeuse de terreur
avatar
Liocra Dae
MessageSujet: Re: Lysander Graoully - [Finit]   Mer 6 Jan - 14:16

J'aime beaucoup comment tu a justifié la déchéance de ce personnage à cause du Candy,

Je n'ai rien à redire. Tu a mon aval pour être un esclave parmi les Furry.
Revenir en haut Aller en bas
I'm a hybrid
Messages : 48
Date d'inscription : 31/01/2015
avatar
Kalika Yougkoff
MessageSujet: Re: Lysander Graoully - [Finit]   Mar 12 Jan - 2:20

Bienvenu a toi,

tout est en régle je te valide donc, je te conseille d'aller voire les demander de rps, et de faire une fiche de lien. Amuse toi bien  sur fur.


Revenir en haut Aller en bas
 

Lysander Graoully - [Finit]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Lysander Sarhtorian : présentation [validée]
» 19 - 20 MAI / ARENES DU GRAOULLY / METZ / MIRABOWL
» [A reprendre - Elève - Héritier] Lysander Scamander (Thomas Brodie-Sangster) ~ 3e année à Serdaigle
» Lysander Luke Crooks ♦ Be yourself. Terminée.
» Daemon , le petit démon :D [non finit]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fur Fiction  ::  :: Fiche de présentation :: Passeport validé :: Furry Validé-