AVRIL 2017. Merci de voter pour Fur ♥
Les inscriptions sont ouvertes pour tous !!! (Sauf pour les -18 ans).

Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Partagez | .
 

 Candidature de Kimitsu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarKimitsu
MessageSujet: Candidature de Kimitsu   Ven 22 Avr - 0:22

Pseudo : Moise55 / Kimitsu

Email :

Sexe : Femme

Age : 21 ans

Présentez vous : La question la plus dure dans laquelle on ne sait jamais quoi écrire… Aloooors, le pseudo que j’arbore depuis que je parcoure le RPG est Moise55 mais le plus récent que j’utilise de temps en temps est Kimitsu. Donc, je préfère qu’on m’appelle Kimitsu ou Kimi pour les intimes. Je suis donc âgée de 21 ans et étudie la psychologie en espérant peut-être devenir psychologue clinique par la suite. Je suis quelqu’un d’assez réservé au début puis le temps passe et c’est le drame… What a Face J’aime le chocolat. Genre vraiment. Oui, ça n'a rien à voir avec le reste.

Comment avez vous connu Fur Fiction ? Tout bêtement en fait. Je regardais les derniers inscrits sur le Top Sites sur lequel le forum que j’administre est inscrit (j’étais censée réviser mes partiels, voyez vous… Ceci explique le fait que je me retrouve sur cette page dont je ne soupçonnais même pas l’existence).

Pourquoi vous souhaitez nous rejoindre ? Eh bien, j’ai vu ce nom « Fur Fiction », connaissant les Furs et en étant une moi-même, j’ai été tout de suite attirée. J’avais déjà vu ce genre de forum basé sur les Furs et je m’étais tâtée plusieurs fois mais n’avait jamais franchi le pas. Aimant le style steampunk, j’ai été curieuse et suis allée voir les annexes avant de me retrouver dans la catégorie des candidatures. Je vous avoue être un peu « gênée » par ce tri que vous faites aux inscriptions alors que vous dites accepter tous types de niveaux RPG dans le règlement. Cette façon de faire peut se révéler bénéfique ou pas. J’imagine que beaucoup de personnes ne doivent pas oser envoyer une candidature et puis cela peut être à double tranchant pour l’activité du forum. Soit, la curiosité l’a emportée pour ma part.

Un test RP :

« Ses paupières s’ouvrirent sur un monde nouveau, plus hostile et désolé que le précédent. Elle se retrouvait là, le corps recouvert de cendres ardentes, lui procurant une intense sensation de chaleur sur tout son corps excepté qu’elle n’était pas brulée par cette même chaleur. En effet, cette dernière semblait former un cocon autour d’elle, la préservant comme une perle rare que l’on n’ose guère sortir de son pochon pour éviter qu’elle ne s’abime à la lumière du jour. Le corps engourdit, elle se contenta de cligner des yeux pour le moment, s’accoutumant lentement à la chaleur intense qui inondait les lieux mais surtout à cette épaisse fumée noire qui enveloppait ce qui avait été jadis la plus belle forêt du pays. Il n’y avait plus rien en ces lieux, seulement des troncs calcinés qui s’émiettaient lentement sur le sol à mesure que le feu léchait ce qu’il restait de l’écorce pour y puiser leur énergie vitale. Ces arbres qui, encore quelques jours auparavant, se tenaient si fiers et forts, inébranlables et intouchables.  

Elle tenta de se redresser, élevant le haut de son corps avant de retomber lourdement sur le côté, laissant échapper un long râle de protestation. Bien décidée à ne pas rester rôtir sur le sol cramoisi de cette forêt, elle reprit une grande goulée d’air et entreprit de se redresser à nouveau pour basculer le poids de son corps vers l’arrière et ainsi se retrouver sur son postérieur. La tâche ne fut pas aisée mais ceci fait, elle put analyser davantage ce qu’il lui arrivait. Comment avait-elle atterrît ici alors que la dernière fois qu’elle avait fermé les paupières, elle était encore au village, tentant vainement d’échapper à l’assaillant quand ils s’étaient retrouvés sous les feux ennemis ? Les souvenirs étaient encore beaucoup trop flous dans sa mémoire et il lui sembla que tout se mêlait et s’entremêlait dans sa tête en une pâtée indigeste d’informations incompréhensibles. Incapable de se souvenir la raison pour laquelle ou tout simplement son moyen de locomotion qui l’avait fait arriver ici, elle se contenta de remettre cette question à plus tard et de se concentrer sur l’essentiel.

Sidérée de ne pas ressentir la morsure des flammes sur sa peau, elle étendit les bras vers l’avant et baissa le regard pour constater avec ahurissement et confusion qu’elle n’était plus recouverte de cette bonne vielle chair humaine mais bien d’un bouclier hermétique aux flammes et à toutes autres choses. En effet, sa peau était désormais faite d’écailles mêlant des teintes grises et noires, aussi dures que de la pierre et aussi belles qu’étranges. Lentement, ses mains montèrent vers son visage et elle laissa glisser ses doigts ornés de longues griffes noires le long de ses joues et de sa mâchoire, raclant ses dernières sur les écailles et sur ce museau en longueur qui avait remplacé son ancien faciès. Elle n’était plus humaine. Était-ce un rêve ? Une blague ? La femelle se retrouvait incapable de penser calmement et, alors que des dizaines de questions se bousculaient dans son cerveau, elle continua de contempler ce nouveau corps. Tournant la tête, elle découvrit avec stupéfaction l’existence de deux grandes ailes faites d’un cuir qui lui sembla aussi indestructible que celui qu’elle utilisait pour ses ceintures. Après de multiples tentatives, elle parvint à étendre l’une de ses ailes autour de son épaule pour qu’elle puisse toucher et ressentir cette matière sous les écailles plus sensibles résidant sous ses doigts.

Finalement, elle se redressa sur ses quatre pattes, étendant ses deux longues ailes de chaque côté de son corps puis battit ses dernières, élevant un tourbillon de cendre et de fumée du sol, recouvrant quelque peu ses écailles. Elle opéra ce petit manège pendant de longues minutes avant de faire son possible pour rendre la poussée de ses ailes plus puissantes, assez pour l’élever du sol et la faire prendre son envol. Elle ne savait pas trop ce qui la poussait à agir de la sorte. Comme si, au cœur de la tourmente de ses idées se trouvait une certitude tenace et une idée fixe : Il lui fallait retourner au village et voir de ses propre yeux ce qu’il était devenu. Dragon, elle était. Mais sa famille ? Ses parents ? Et ses amis ? Où étaient-ils désormais si elle était là au beau milieu d’une forêt calcinée et dans un état plus que douteux ? L’espoir parvenait encore à la faire se mouvoir malgré la peur et l’incertitude qui lui tordaient les entrailles. Elle avait besoin de savoir.

Son corps s’éleva finalement dans le ciel, quelque peu incertain, rythmé par les puissants coups d’ailes qu’elle s’employait à cadencer pour rester élevée dans le ciel et ainsi éviter de retomber lourdement sur le sol. Après quelques minutes de plus, elle parvint à se stabiliser avec sa queue et entreprit donc de voler de l’avant, soulevant des nuages de poussière dans son sillage, s’évertuant à voler tout de même près du sol pour éviter de tomber de trop haut s’il lui arrivait de perdre l’équilibre, peu confiante quant à ses capacités de vol en tant que dragon amateur. Des dizaines de minutes s’écoulèrent avant qu’elle n’aperçoive les colonnes de fumée venant de ce qui venaient très vraisemblable des vestiges de ce qu’avait dû être jadis son village. Elle plissa les yeux pour essayer d’y distinguer quoi que ce soit mais là aussi il n’y avait que feu et cendre, désolation et mort. N’écoutant que son courage et le peu d’espoir qui résidait toujours dans son cœur, elle s’élança vers le village, parcourant les derniers kilomètres plus rapidement à mesure qu’elle s’habituait à son propre poids.

C’est lourdement qu’elle se posa finalement dans l’ancienne place de son village, brisant au passage une vieille baraque calcinée par inadvertance dans cet atterrissage un peu bancal. Il n’y avait pas âme qui vive et seuls les crépitements des flammes sur le bois parvenaient jusqu’à ses oreilles. Que s’était-il passé ? Cela ne pouvait pas être réel. Tournant sur elle-même, l’animal se mit à chercher frénétiquement des survivants ou n’importe quoi qui puissent la rassurer mais rien, rien que la chaleur intense qui venait lui lécher les écailles sous ses pattes. Elle tenta de se rendre sur les lieux de son ancienne maison mais n’y trouva qu’un vaste gisement de bois brulé et de cendre encore chaude. Plus rien. Pas même des corps. Ils avaient dû s’enfuir. C’était évident. Un léger grondement s’extirpa de sa bouche alors qu’elle tentait de lancer un appel à l’attention de sa famille perdue mais tout ce qu’elle parvint à extirper de sa gorge fut un puissant hurlement guttural qui fit trembler la terre sous ses pattes. Un long silence s’ensuivit, allongeant la plainte désormais silencieuse de la bête.

Dragon, elle était. Mais qu’allait-elle devenir désormais ? »
Revenir en haut Aller en bas
I'm a hybrid
Messages : 48
Date d'inscription : 31/01/2015
avatar
Kalika Yougkoff
MessageSujet: Re: Candidature de Kimitsu   Mer 4 Mai - 0:09

Coucou a toi, désoler du temps pour les demande , je suis un peux seul pour le forum c'Est temps si . Je note ton e-mail  et tu a mon aval pour ton inscription, encore bienvenu sur fur ^^.


Revenir en haut Aller en bas
avatarKimitsu
MessageSujet: Re: Candidature de Kimitsu   Mer 4 Mai - 13:28

Ce n'est pas grave, je peux comprendre que ce soit une période un peu difficile. :3
Je me suis enregistrée, j'espère que j'ai utilisé le bon e-mail, sur le coup j'ai eu un doute. :$
Revenir en haut Aller en bas
 

Candidature de Kimitsu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Fur Fiction  :: Archivage invités-
Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.