Partagez | .
 

 Rajna ♣ L'inconnu est attirant... Moi aussi ~ ♣ [Terminée ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
I'm a hybrid
Messages : 12
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 27
avatar
Rajna Ish'Tar
MessageSujet: Rajna ♣ L'inconnu est attirant... Moi aussi ~ ♣ [Terminée ♥]   Mer 30 Sep - 19:02

Rajna Ish'Tar
« Une citation ? »
Carte d'identité

Nom(s) : Ish'Tar
Prénom(s) : Rajna
Alias : Kitsune
Âge : 102 ans ~

Sexe : Femme
Race : Hybride mi-humaine, mi-renarde
Sexualité : Bisexuelle

Groupe : Âme Sauvage
"• Rang : Amazone"
Derrière l'écran

Pseudo : Rajna
Prénom -404 Not Found-
Âge : 25 ans

Votre présence : Aussi souvent que possibles, généralement en soirées ou après-midi
Source de votre avatar :
Ahri - League of Legends
Comment avez-vous connu le forum ? Ancienne de Fur ! Prévenue du retour ♥
• • Code  du règlement ? :
Votre physique

Rajna est une jolie hybride dans « la fleur de l’âge », sortie depuis quelques décennies à peine de la période qu’elle considère comme celle de l’enfance. Son côté humain est le plus flagrant chez elle, lui donnant l’apparence d’une jeune femme au corps fin et élancé, généreusement fournie au niveau de la poitrine comme elle n’hésite pas à le montrer. Son corps peut sembler frêle mais il n’en est rien, tracé ci et là comme preuve d’un mode de vie loin d’être douillet depuis son lieu natale…

Les traits de son visage se montrent plutôt doux et arrondis, laissant émaner de ce dernier un sentiment chaleureux vite soutenu par des yeux fins, remplis de malice et de sensualité. Il est difficile de lire dans ce dernier. Est-elle honnête ou bien en train de se jouer de nous ? Cache-t-elle quelque chose derrière ? Tant de questions en tout genre qui laissent ainsi planer un doute permanent quand on s’adresse à elle.

Et pourtant… Ses iris ambrées séparés par deux fines pupilles en forme de traits peuvent à eux-seuls, quand elle le veut, refléter ses émotions comme lorsqu’ils se mettent à pétiller devant quelque chose de nouveau pour elle. La touche de maquillage sur ses paupières, très légère, n’aide pas à briser le côté envoutant et charmeur de la donzelle.

Ses fines lèvres ont tendances à souvent s’étirer dans un sourire en coin, taquin, qu’elle ne cherchera pas à cacher. Sensuelle, leur ton rouge saura rendre ses mots, surtout les plus tendancieux, pleins d’images salaces qu’elle regrettera ne pas voir également.

Ce qui attire généralement l’attention en premier lieu sont les marques, rappelant des moustaches, présentes sur ses joues. Au nombre de trois de chaque côté, faisant intégralement partie d’elle et de son croisement, tout simplement.

Le joli minois de Rajna est encadré par une longue chevelure noire digne des corbeaux. Cette dernière est laissée à son état naturel, livrée au vent, disposant de nombreuses mèches rebelles ainsi que de deux plus importantes venant lui tomber par-dessus les épaules. Son front a quasiment disparu sous ses cheveux passant en biais par-dessus ce dernier. Assez longue, sa chevelure lui arrive sous les fesses mais descend en pratique plus bas étant donné les nombreux ornements qui couvrent sa longue tresse.

A l’extrémité on retrouvera un bout de tissus rouge à bords blancs autour duquel est enroulée une ficelle rouge rattachée à un grelot doré.

Même s’il arrive qu’on n’y fasse pas attention au premier regard, cette chevelure laisse également dépasser deux oreilles de renard sur le sommet de sa tête, parfois redressées, d’autres aplaties selon son humeur.

En descendant plus bas, on ne trouvera généralement pas grand-chose -outre une opulente poitrine- car son style vestimentaire se veut, la plupart du temps, très léger. Habituée à vivre en milieu tropical et pour garantir une qualité de mouvement optimale, Rajna a développée une tendance à s’habiller d’un unique bikini comme vêtement principal. Devenue pour ainsi dire allergique aux vêtements, cette habitude un peu particulière est justifiée de sa part pour deux raisons :

- La première étant que dans ce genre de climat, les vêtements devenaient vite une gêne et ne servaient à rien en cas de pluie par exemple, si ce n’était l’alourdir inutilement et l’empêcher de bouger comme elle le souhaite pleinement.

- La seconde vient pour sa part d’une coutume de sa tribu qu’elle n’a qu’à moitié assimilée en dehors du fait que certaines occasions demandaient une tenue vestimentaire plus soignée. Une source d’ennuis, d’après elle, bien qu’elle s’y pliait.

Ce maigre ensemble de tissus est de couleur rouge et généreusement orné de motifs blancs dans un mélange de style tribal et asiatique. Concernant la pièce du haut, si le regard peut se laisser attirer par ces deux globes peu couverts, il est également difficile de ne pas remarquer le grelot attaché à la ficelle au milieu de son buste à laquelle y pend une autre. Un médaillon décoratif se trouve proche du bout, finit par une floche.

Le bas se veut aussi maigre que le haut et dans les mêmes couleurs si ce n’est la partie avant blanche à motifs rouges ainsi que deux petites boules situées chacune d’un côté des hanches de la donzelle, à mi-chemin sur la ficelle constituant le bord.

Malgré tout, la renarde dispose d’une tenue qu’il lui arrive d’enfiler afin d’être plus habillée. A ce moment, on se trouvera face à une tenue juste au corps rouge tenant principalement grâce à sa poitrine en dépassant pourtant abondamment, le tout démuni de bretelle. A partir de sa taille, des pièces blanches viendront tomber sur ses hanches jusqu’au niveau de ses genoux. Deux manches uniques couvrent également ses bras et s’arrêtent avant ses épaules afin de les laisser nues.

Si l’on jette un coup d’œil sur Rajna une fois le dos tourné, on remarquera que la naissance de ses fesses dépasse du vêtement, ne pouvant pas le remonter trop haut à cause de ses queues.

En effet, étant une hybride, la belle dispose de base de certaines caractéristiques, à savoir d’une épaisse queue de renard. Sa grosse particularité par rapport à une « congénère » qui pourrait être issue du même croisement est que, dans son cas, Rajna n’en a pas une mais neuf ! Cela trouve sa source suite à un accident impliquant de la magie. Voilà ce qui arrive quand on se trouve au mauvais endroit, au mauvais moment. En plus de ces neuf queues, un autre effet secondaire se montre de par leur couleur blanche, totalement différentes de celle de ses cheveux qui aurait du se retrouver là aussi…

Chez notre hybride vous ne verrez jamais, ou presque, de chaussures à proprement parler. On la verra plutôt porter de hautes « chaussettes » faites en tissus laissant ses orteils à l’air libre et montant quasiment jusqu’à ses genoux. Une occasion d’observer le vernis rouges présents sur ses ongles, similaire à celui de ses mains.



Votre mental


Rajna est une personne aussi insaisissable mentalement qu’elle peut l’être physiquement. Avec elle on ne sait jamais à quoi s’attendre et ça a de quoi en déconcerter plus d’un. Sa façon de vous regarder, de parler ou jusqu’aux expressions de son visage quand elle dit quelque chose… Tout cela mis ensemble la rend très difficile à cerner au point qu’on doutera de sa bonne foie. Ce qui sera une bonne chose car, malicieuse à souhait, la renarde aime beaucoup se jouer des autres et manipuler leurs sentiments dans le but de s’amuser, principalement, ou déceler une petite faille à exploiter en cas de besoin.

Insouciante, elle a longtemps vécue loin du monde actuel et ne dispose pas des connaissances qui lui permettent d’éviter les ennuis, n’ayant notamment qu’une notion très faibles de ce que peut être un crime. Dans sa logique, si elle a faim elle peut se servir dans les fruits d’une échappe et manger à sa faim. Personne ne lui a dit qu’il fallait payer pour pouvoir les prendre. Toutes ces choses lui fournissent une réputation assez malsaine dans les lieux ou elle passe, parvenant à toujours se créer des ennuis avec les forces de l’ordre.

S’ils peuvent déjà l’accuser de vol, elle ne voit pas le fait qu’ils lui courent après comme une envie de l’arrêter mais plutôt de jouer, adorant à ce moment se mettre à courir mais surtout user de sa vitesse inégalable pour les rendre complètement fou. Il s’agit là de l’un de ses jeux préférés et de loin même si ça contribue à la rendre toujours plus négligente à force d’autant compter sur cette capacité hors-normes.

Sa perception du monde est très proche de celle d’une enfant qui part en voyage dans des lieux inconnus, ce qui est plus ou moins la même chose pour elle sauf qu’elle est adulte. Ayant passée le plus clair de son temps sur une île avec sa tribut, les bâtiments ou machineries modernes sont quelque chose d’inédits pour elle et elle peut rester des heures à les regarder inlassablement. Tout comme elle peut aussi décider de suivre et d’embêter un parfait inconnu tout simplement car son apparence est atypique -dixit l’hybride à neuf queues qui se trimballe en bikini- ou que ses réactions l’amusent.

L’amusement… Il s’agit sans aucun doute du principal moteur qui pousse Rajna à avancer. Quand on vit longtemps, il faut bien trouver de quoi s’occuper, non ? Et ses passe-temps sont souvent exécutés aux détriments d’autres personnes. Il sera très amusant pour elle de faire tourner la tête d’un(e) inconnu(e) en usant de ses charmes tout comme de s’amuser à cacher leurs effets personnels dans des endroits plutôt surprenants.

Tout ça n’est pas du tout fait méchamment, raison pour laquelle une fois assez amusée Rajna les leurs rendra. Ou les gardera pour elle ! Ce comportement s’explique par le fait qu’elle a passée, jusqu’à maintenant, toute sa vie loin de toute civilisation et dans un cercle très fermé. Les seuls visiteurs étaient ceux qui se risquaient à poser pieds sur une île pourtant réputée dangereuse. Des moments où elle pouvait ainsi s’amuser, ce qui ne tarda pas à faire naître certaines rumeurs au sujet d’un « esprit malin » qui terrorisait les visiteurs et se jouait d’eux.

En bonne amazone, elle n’a donc vécu qu’avec des femmes jusqu’à très récemment et le fait d’être désormais libre de ses mouvements la rend très curieuse au sujet de la gente masculine, particulièrement en ce qui concerne leurs différences avec les femmes (dont elle pensait jusqu’il y a peu qu’elles étaient le seul sexe présent dans le monde !). Curieuse et tactile donnent un mélange bien particulier avec elle, l’ayant vite amenée à effectuer divers « tests » avec ceux qui lui tombaient entre les mains. Si de nombreuses questions se promènent toujours dans son esprit, elle sait néanmoins que les rapports charnels avec eux peuvent être aussi bon que variés, n’ayant pas tardée à développer une véritable addiction à la luxure.

Ayant vécue très longtemps uniquement entourée de femmes, Rajna pensait jusqu’il y a peu qu’il n’y avait qu’elles sur terre avant de découvrir la gente masculine envers qui elle éprouve une grande curiosité. Cette curiosité s’exprime d’ailleurs de bien des façons, parfois gênantes comme lorsqu’elle peut s’amuser avec un tel engin sans penser au fait que le bougre à l’autre bout finira par y trouver une forme d’excitation à un moment ou l’autre, même s’il n’est à la base pas friands de se faire secouer la nouille, par exemple.


Votre histoire


Rajna a grandit et été élevée au sein d’une tribu d’Amazones sur Purple Amazonia. Personne parmi elles ou la renarde ne savent d’où est originaire cette jolie hybride, trouvée un jour au beau milieu de cette dangereuse forêt alors que ses seules protections étaient une couverture enroulée autour d’elle et un berceau fait en paille tressée. Née de l’union d’une Furry et d’un humain, la renarde hybride ne pouvait pas être heureuse dans le monde actuel, d’après ses parents, connaissant pour l’un très bien la manière dont peuvent êtres maltraités ceux qui ne rentrent pas dans la caste dominante et aisée. Ils prirent ainsi la décision de vivre à l’écart et accostèrent sur l’île sans se douter qu’ils allaient tout deux finir en chaire à saucisse avant même d’avoir commencé à bâtir leur nouveau foyer, laissant le bébé seul au milieu d’un lieu hostile.

C’est là qu’elle fut trouvée par des Amazones en pleine partie de chasse et bien que certaines fussent pour s’en débarrasser, la majorité décida de la recueillir. Heureusement qu’elle était une fille, tout comme elles, sans quoi sa vie se serait arrêtée là.

Bien vite, le nourrisson devint une enfant pleine de vie qui s’épanouissait pleinement avec toutes ses femmes, apprenant à chasser comme elles, vivre comme elles avec une facilité aidée grâce au fait de n’avoir jamais rien connu d’autres. Son tempérament agitée, curieuse et surtout très joueuse finit par convaincre même les plus réticentes qu’elle avait sa place parmi elles, se trouvant au final acceptée de toutes et considérée comme une membre de la tribu à part entière, ou presque...

Quand elle atteignit l’âge de faire ses preuve et de faire la transition vers l’adolescence en laissant l’enfance derrière elle, Rajna du se soumettre à une cérémonie très importante de cette tribu. Au départ, la renarde pensa qu’il s’agissait d’une simple cérémonie ennuyeuse avec des peintures de guerre ou des choses dans le genre. Comment penser autrement quand on mit des heures  l’emballer des tonnes de tissus et de vêtements malgré qu’elle répétait sans cesse détester porter trop de vêtements. Au début elle eut raison car tout se déroula devant toutes ses camarades, répétant par moment les paroles de l’ancienne jusqu’à ce qu’on lui dise qu’elle devait se rendre dans la forêt et ainsi prouver qu’elle la comprenait, elle ainsi que la tribu, le tout en retrouvant un objet dissimulé par les chasseuses.

Surprise avant tout de cette tournure, elle ne cacha pourtant pas sa joie à l’idée de se faire une petite sortie en forêt sans contraintes de temps comme les autres fois. Une vraie petite pile électrique ! Rajna était tellement enthousiaste qu’à peine arrivée avec ses congénères à la lisière de la forêt qu’elle se débarrassa de toute cette tenue de cérémonie et fonça droit devant elle en tenue bien plus légère, sans même demander plus d’explications et d’indices au sujet de la localisation de l’objet à retrouver. Heureusement qu’elle savait au moins qu’il était question d’un sceptre décoré de plumes et breloques diverses.

Les premiers jours furent les plus éprouvants pour l’hybride qui passait plus de temps à aller de branches en branche et courir dans des directions aléatoires par-dessus le marché. Au moins elle savait trouver de quoi se nourrir et disposait des connaissances nécessaires pour ne pas s’endormir à même le sol et risquer de finir dévorée comme un amuse-gueule un soir de fête.

C’est d’ailleurs au cours de l’une de ces nuits ou, après être montée à un arbre et y avoir cueillit un fruit dont elle était particulièrement friande malgré sa rareté que Rajna aperçut au loin une lueur plutôt inhabituelle, violette, émanant d’un lieu de la forêt ou rien d’étrange ne se passait la plupart du temps hormis qu’il soit question de l’habitat de prédateurs peu recommandables. Décidant d’aller voir ce qu’il en était, la renarde se faufila à travers les fourrés jusqu’à ce qu’elle fut suffisamment proche pour pouvoir tout observer en détails.

L’origine de cette lumière lui apparaissait désormais de façon très claire et précise puisqu’il ne s’agissait de rien d’autre qu’un rassemblement de sorcières disposées en cercle en train de prononcer des incantations complètement incompréhensibles pour les oreilles pointues de notre renarde. Intriguée par cet étrange spectacle, Rajna décida de se rapprocher encore plus près, finissant par se faire repérer. Peu amicales, certaines prirent le risque d’essayer de la chasser mais au lieu du résultat escompté, ce fut leur petit rituel qui, déjà trop avancé pour être stoppé, se mit à devenir instable jusqu’à provoquer une explosion magique qui souffle toutes les personnes présentes sur une bonne distance.

Cet incident prolongea ainsi la durée de l’épreuve de la jeune hybride plutôt en mauvais état après ça mais toujours en vie. Par bonté d’âme elle était même allée voir comment se portait la troupe qu’elle avait dérangée mais personne n’était sur place, ni corps, ni trace. Rien.

Elle en déduit que tout allait bien et pris le temps de se reposer afin de panser ses blessures dues à l’accident avant de reprendre ses recherches qui n’avaient déjà que trop durées. Finalement, elle trouva ce qu’elle cherchait et rentra au bercail pour retrouver ses camarades qui ne cachèrent pas leur surprise en se rendant compte du temps qu’elle avait mis pour retrouver cet objet pourtant placé à un endroit qu’elle aurait du visiter assez vite. L’engouement de la jeunesse et l’envie de se sentir libre avaient été plus forts. Elle ne leur parla pas de ce qui s’était passé durant la nuit avec les inconnues, n’y voyant pas d’intérêt sur le moment.

Ce n’est qu’un an plus tard que Rajna raconta ce qu’elle avait vu dans la forêt et ce qui s’était passé ensuite. Pourquoi attendre si longtemps pour parler ? Tout simplement car quelque chose de très étonnant avait fait son apparition. Une seconde queue était apparue derrière la demoiselle qui sembla pourtant s’y accoutumer sans problème, ne l’ayant pour tout dire même pas remarquée avant qu’on le lui signale explicitement. Ce développement étrange se poursuivit durant sa croissance et était, d’après les dires, liés à cette exposition à une intense dose de magie lors de l’explosion qui s’était passée. Comme elle disait pour en rire : Mieux vaut ça qu’une déformation bien moins esthétique !

Devenue adulte au fil des années et aux yeux de sa tribu également, Rajna rejoignit enfin la sphère principale des Amazones avec qui elle vivait, considérée comme « une grande » avec tout ce que cela impliquait. Cela impliqua également pour elle de découvrir nombre de choses qui se déroulaient à l’abri des regards, s’y faisant initier très vite au terme d’une cérémonie en comité bien plus réduit. Par cérémonie, autant y comprendre rapidement qu’il n’était question que d’un petit discours suivis par une longue partie de jambes en l’air. Un événement auquel la renarde pris énormément de plaisir en découvrant ainsi le plaisir entre femmes.

Sans le savoir, les Amazones venaient de déchainer une vraie petite démone, toujours plus affamée et avide de luxure qui réduisit grandement la fréquence de ses sorties pour se consacrer à des activités bien plus lubriques avec d’autres, certaines étant d’ailleurs ses sujets de tests favoris pour essayer de nouvelles choses.

On lui expliqua longuement de quelle manière elles assuraient la pérennité de la tribu malgré l’absence d’hommes sur leurs terres. C’est ainsi qu’à mesure des années, de nombreuses rumeurs étranges se propagèrent au sujet d’un des recoins de l’île qui serait, d’après ces dires, hantés par un esprit malin qui aimait torturer les visiteurs. D’autres parlaient d’un monstre farceur qui s’attaque aux gens durant leur sommeil, tous se réveillant généralement avec le bas du corps dénudé. Quand ils ne faisaient pas une crise cardiaque en s’éveillant durant la nuit, au mauvais moment.

Tous ces événements inexpliqués et mystérieux étaient évidement causés par une Rajna joueuse qui adorait taquiner les rares visiteurs sans être vue. On parlait souvent de vols mais aussi de viols durant la nuit et qui visaient principalement les hommes. Pourquoi ? Et bien pour appliquer ce qu’on lui avait dit au sujet de la reproduction de la tribu, le tout fait à la sauce de notre hybride plutôt maladroite.

Cette dernière passait d’ailleurs parfois des nuits entières à s’amuser avec le curieux attribut des hommes, curieuse quand à son fonctionnement et au sujet des « surprise » pouvant être offertes. Il arrivait qu’elle se contente aussi d’observer leur comportement ainsi que celui des autres visiteurs pour ensuite le reproduire lorsqu’elle ratait son coup et se retrouvait en mauvaise posture. Une drôle de coïncidence étant donné que les femmes servant de modèles en la matière étaient souvent du genre très « ouvertes », par nature ou car il s’agissait de catin s’arrêtant sur la plage lors d’une escale avec leurs clients surement très privilégiés pour pouvoir ainsi les emmener en déplacement avec eux.

Inconsciente d’être à l’origine de ces rumeurs, l’hybride surpris un jour un étrange individu, furry d’après son apparence et de type étalon ou quelque chose du genre, posa pieds à terre sur la côte de l’île en ayant amené avec lui une fameuse quantité de marchandise d’après tout son attirail.

Comme à chaque nouvelle visite, Rajna entreprit d’abords de chercher à s’amuser et y parvint plutôt efficacement d’après l’état mental des larbins qui servaient sans doute au furry pour naviguer, ce dernier par contre se montrant d’un genre bien plus coriace. Pourtant, une nuit ou il s’était absenté pour chasser ou pour une raison quelconque, la renarde voulut lui jouer un petit tour en dispersant sa cargaison. C’est en fouillant qu’elle tomba sur un bonbon étrange qu’elle goba d’emblée, morte de faim et n’y voyant rien de risqué.

Si elle avait su qu’elle venait de manger un Candy du genre bien particulier. Son petit tour joué, elle voulut s’en aller mais tomba nez-à-nez avec le propriétaire avant de lui fausser compagnie. S’attendant à devoir courir quelques minutes pour arriver jusqu’à sa tribu, le trajet se passa en quelques secondes à peine, surprenant aussi bien Rajna que les personnes qui venaient de la voir faire irruption de nulle part. En réalité, la belle avait mangé un Candy qui recelait d’étranges pouvoir mais surtout qui était à la base destiné à être vendu par le furry en question. Nul doute qu’elle devait lui avoir fait perdre une jolie somme étant donné le potentiel du Candy…

Ce vol lui causa évidemment pas mal de tord ainsi qu’au furry qui semblait bien décidé à mettre la main sur la voleuse et obtenir, d’une façon ou l’autre, un dédommagement pour ce qu’elle lui avait fait perdre. Pendant un moment, la poursuite resta limitée à certaines zones de l’île mais plus les choses allaient et plus cela prenait une ampleur presque démesurée, surtout que la renarde était devenue impossible à attraper avec sa vitesse.

Finalement, si les problèmes qu’elle s’était crée n’étaient pas les pires, le fait qu’elle continuait de tourmenter les rares arrivants suffit à lui faire décider de s’éloigner de son clan afin de ne pas les mettre en danger, qui plus est motivée par l’envie de découvrir le monde et ce qu’il cachait. Libre, on ne chercha pas vraiment à la retenir mais plutôt à tenter de la convaincre d’au moins prendre des vêtements en plus dans son sac et éviter de la voir partir uniquement en bikini, bien que c’est ce qui se passa au final.

Voilà comment notre hybride plutôt inaccoutumée des pratiques du monde ou même des hommes en général se retrouva à voyager afin d’en apprendre plus, oubliant d’ailleurs généralement qu’elle s’était mise quelqu’un à dos qui ne comptait pas la laisser s’en sortir aussi facilement, même loin de son lieu d’origine.

Pouvoirs & Maîtrises

Light Candy : Outre sa vitesse qu'elle n'hésite pas à utiliser dans ses déplacements "simples", elle utilise aussi ses capacités pour créer des points lumineux, au bout du doigt par exemple, et éblouir sa cible un court instant.

Découvrant le monde et vivant seule jusque là, elle n'a jamais eu à avoir envie d'améliorer ses capacités car sa vitesse lui suffit jusque là, faisant un usage actuellement très basique de son Candy dont elle ne maîtrise pas l'entièreté. A développer par la suite en RP
Addiction : Sperme
Équipement & Divers

• Dispose de neuf queues au lieu d'une seule.
• Toujours habillée d'un bikini léger en guise de tenue quotidienne.
© Code by Suzukihotaru


Dernière édition par Rajna Ish'Tar le Lun 26 Oct - 18:19, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
 

Rajna ♣ L'inconnu est attirant... Moi aussi ~ ♣ [Terminée ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Bunshichi Tawara [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fur Fiction  ::  :: Fiche de présentation :: Passeport validé :: Hybride Validé-