Partagez | .
 

 Passé et Futur [PV Bloody Mary

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
I'm a fur
Messages : 27
Date d'inscription : 26/10/2016
Age : 29
Métier : Segundo
avatar
Maghna de Furya
MessageSujet: Passé et Futur [PV Bloody Mary   Jeu 16 Nov - 1:24

DRIIIIIIIIIIINNG !!


Mon poing s’abattit sur le réveil qui hurlait de toute son enceinte. J’ouvris les yeux avec lourdeur, mon corps refusant de bouger. Finalement, au bout de quelques minutes, je me redressais, écartant mes draps, quittant mon grand lit en baillant grandement, dévoilant mes canines d’un blanc immaculé, mes oreilles se couchant sur l’arrière de mon crâne.

Ma journée débuta par une longue séance de sport, commençant par une cinquantaine de minutes de course à pied tout autour de ma résidence, suivit d’un sparring avec un de mes hommes de main, un cogneur de qualité, et terminant ma séance par du gainage et des étirements. Haletant et suant des litres d’eau, je pris la route de ma salle de bain lorsque je me fis interpeler par l’un de mes hommes, ce dernier m’avertissant qu’un messager de la Familia était passé.

D’abord peu enclin, étant fatigué moralement et physiquement, je filais sous la douche, l’eau glaciale se glissant sur mon court pelage noir et feu et sur ma peau. En sortant, une serviette autour de la taille, je vis une lettre déposée sur la table de ma chambre, une lettre à l’écriture manuscrite et délicate. En me rapprochant, je vis aussi un sceau de cire sur le papier, un emblème que je ne connais que trop bien : le sceau de la familia, de la Cosa Nostra, l’emblème du parrain fondateur. Ecarquillant les paupières, je pressais le pas pour rejoindre la table, ouvrir le courrier et lire la lettre avec empressement.

Cher Maghna,

Suite à un gros changement dans l’organisation de la Familia, les Segundos se sont retrouvé autour d’une assemblée, afin de revoir les objectifs des différentes branches, ainsi que de rencontrer le nouveau parrain de la Cosa Nostra, ou plutôt LA parraine de la Cosa Nostra, Madonna Bloody Mary.
Votre absence physique a été remarquée, certains membres se sentant insulté par l’absence de l’Oracle, des yeux et des oreilles du précédent parrain, paix à son âme.
Toutefois, les résultats présents dans vos rapports ont réussi à combler votre absence lors de la réunion. Néanmoins, manquer la réunion a fortement contrarié la Madonna, elle qui souhaitait rencontrer tous ses chefs de cellules et des branches secondaires.
Ainsi, il vous est fortement recommandé de racheter votre absence. Pour cela, vous êtes convoqué dans la résidence de la Madonna aujourd’hui même, sans quoi une abstention ou une absence de votre part pourrait conduire à des « complications » dans vos affaires.

En espérant que mes mots vous fassent comprendre la situation.

Cordialement et en toute amitié,
Ton vieil ami,
Antonio Ducano.


Ses mots me firent frémir, autant par le ton grave que je semblais percevoir à travers l’écriture que par la puissance des termes employés. Antonio… Vieil animal… Mon cher ami. Toujours en train de se soucier de moi, en permanence. Si j’étais l’ombre du précédent parrain, alors Antonio était mon ombre. Il avait été mon disciple après tout, mais aussi mon sauveur. En partie.

Déposant le courrier sur la table, le cœur empli d’un certain émoi, je pris mon téléphone et passa un coup de téléphone à mon adjoint, lui demandant de préparer une voiture pour une visite officielle, avant de raccrocher et d’aller enfiler un costume de haute qualité, une chemise de lin rouge pourpre, associé à un veston noir nuit et d’un costume de laine noir et gris, une cravate noire. Une belle paire de chaussure cousue main aux pattes, je quittais mes appartements, montais dans ma voiture et parti dans un long silence en direction de la résidence principale.

J’étais assez anxieux, je dois l’avouer, au point de fumer cigarettes sur cigarettes avant de me présenter devant les lourdes portes de la résidence.
Ces dernières s’ouvrirent en grand, un homme de main au teint sinistre, un mâle husky au pelage clair et aux yeux froids comme la glace. Le mâle s’approcha de moi, d’un pas lent, me jaugeant du regard au point de me faire frémir d’envie… Une envie de me battre avec lui, un sourire démoniaque sur les babines.

_ Antonio… Vieille fripouille ! Lui dis-je d’une voix sombre et grave.

_ Maghna de Furya… Vieux pervers voyeuriste ! Me rendit-il la politesse, son visage sec ne laissant transparaître d’émotions.

Un lourd silence pesa l’atmosphère, créant un mal à l’aise général tout autour de nous, les hommes de mains, surtout les plus jeunes, pouvant sentir les années de lutte, de survie se dégageant de nos aura de mafieux, des monstres qu’il ne valait mieux pas énerver.
Le husky toussa légèrement, puis éclata de rire, rire que je joignais avec plaisir, nos éclats de voix résonnant dans le hall d’entrée. Il s'approcha de moi et me fit une accolade fraternelle, à laquelle je lui répondis avec une profonde sincérité.


_ Maghna, mon vieil ami, le temps ne semble pas avoir d’emprise sur toi, me dit-il de son ton typiquement mafioso. Quel est ton remède à cette maladie que l’on appelle vieillesse ?

Je pris un court instant pour avant de lui répondre, un sourire aux babines, allumant deux cigarettes, une pour lui et une pour moi.

_ Tu vois, mon cher ami, je fais beaucoup de sport. Pratiquement trois séances par jour lorsque mon planning me le permet, quand je ne suis pas obliger d’exécuter des gêneurs moi-même.

_ Quand tu me dis ça, je te revois encore quand nous étions jeunes. Toi, l’Oracle, celui qui voit tout et entend tout, le bourreau et tortionnaire par excellence. Aucunes émotions et aucune pitié. Comment se fait-il que tu fasses encore le travail d’un gamin alors que tu es presque une légende et chef d’une branche ?

_ Comme je te l’ai dit dans un rapport, la médiocrité des nouvelles générations laisse dans ma gorge un arrière-goût des plus désagréables. Soit content que je ne te fasse pas plus de rapport de décès parmi les jeunes membres… J’ai grandement réfréner mes pulsions meurtrières, au prix de mon foie et de mes poumons.

_ Je te comprends, mais bon. Nous parlerons de cela plus tard. Madona Bloody Mary vous attend dans le grand salon.

_ Très bien.

Le pas lourd par les sensations de déjà vu que me provoquer l’endroit, je progressais dans cette demeure qui a été la mienne à une période de ma vie, en qualité de protégé du parrain, puis en tant qu’exécuteur, avant de devenir un Segundo sous ses ordres directs.

Le grand salon s’ouvrit face à moi et j’entrai dans cette immense pièce dans les murs étaient couvert de bibliothèques et de livres anciens, des canapés de soie et de velours, les sols de marbre, sans oublier les grandes fenêtres blindées. Une personne attendait face à la fenêtre, un long manteau blanc la cachant mais une fourrure noire et rouge dévoilant son identité. Pas besoin de mon don pour reconnaitre la personne que l’on qualifiait de Madonna, et de chef de la Cosa Nostra.

Voyons voir si elle possède tout ce qu’il faut pour diriger la Familia, comme c’était le cas de mon bienfaiteur… Le précédent parrain.



Revenir en haut Aller en bas
 

Passé et Futur [PV Bloody Mary

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bloody Mary
» Le mot pour rire
» 02.03/18.Sc. Sous-sols minés
» Présent, Passé et Futur [Kinjutsu]
» Echange "Futur et Passé"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fur Fiction  :: La Muerte Blanco-