Partagez | .
 

 Pierre Zélèss (100% Finis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
I'm a fur
Messages : 59
Date d'inscription : 01/10/2015
Age : 22
Métier : Mercenaire
Votre réputation à Euclésia : A quelques antécédents avec la justice, à un petit nom chez les mercenaire
avatar
Pierre Zélèss
MessageSujet: Pierre Zélèss (100% Finis)   Jeu 1 Oct - 21:29

Pierre Zélèss
« A lone Stone alone in a désert of stone »
Carte d'identité

Nom(s) : Zélèss
Prénom(s) : Pierre
Alias : Lone Stone
Âge : 140 ans

Sexe : Mâle
Race : Furry Terrestre Loup
Sexualité : Pansexuel

Groupe : Âme sauvage
Rang : Solitaire
Derrière l'écran

Pseudo : Kite Kirokami
Prénom :
Âge : 20 ans

Votre présence : Tout les soirs pendant la semaine et toute la journée le Week End (sauf exception)
Source de votre avatar : Je l'ai crée de A à Z, l'image est d'une amie qui a eu la gentillesse de me le dessiner

Comment avez-vous connu le forum ? J'ai connu son prédécesseur :3 
• • Code  du règlement ? :
Votre physique

Pierre Zélèss est un jeune furry loup plutôt grand, environ 1m88 pour 75 kg. Sa chevelure châtain plutôt longue, cachant un peu ses yeux vert émeraudes d'une grande beauté (mais empli de mélancolie et d'une rage sombre et calme) lui donne un petit air d'émo. Son visage semble impassible, presque froid, mais vous ne verrez jamais dans son regard une quelconque trace de jugement. Il possède une longue balafre sur son œil droit, mais fort heureusement pour lui, ce dernier est toujours opérant. Ses épaules sont assez larges, dû à son style de combat très contact. D'ailleurs, il n'y a pas un seul gramme de graisse sur son corps, malgré le fait qu'il semble fin, il possède une musculature parfaite. Les plus observateurs remarqueront que sa musculature ressemble énormément à celui d'un boxeur, et ils auront tout à fait raison. Son ventre est plat et rigide et son torse possède une énorme cicatrice en forme de croix. La seule chose douce et douillette qu'il possède est sa queue assez longue et volumineuse : un vrai petit coussin à fourrure.
Coté vestimentaire, il a un coté très motard : veste en cuir avec capuche et une poche sur le torse coté droit, gants en cuir avec une plaque en acier au niveau des phalanges, un jean noir simple avec une ceinture pour tenir le tout et une paire de basket noire blanche. 


Votre mental

Pierre Zélèss est un peu la définition du loup solitaire : il n'a besoin de personne mais ne rejette pas les siens pour autant. Cependant, ne vous attendez pas qu'il vous fasse un câlin ou vous montre une quelconque marque d'affection. Il est assez taciturne et sombre, et quand il le peut, il reste dans l'ombre pour fumer tranquillement une cigarette. En gros, c'est un loup qui aime rester seul dans son coin. Mais ça ne veut pas non plus dire qu'il est sans cœur, bien au contraire. Cependant, il ne demandera ni reconnaissance ni argent pour ce genre de chose car pour lui, aider son prochain est la chose la plus naturelle qui soit, dû à son enseignement dans son clan auparavant.
Mais Pierre possède une autre facette, bien moins sympathique que la première. Même s'il semble calme et n'aime pas les ennuis, Pierre est assez colérique : touchez un point sensible et il vous le fera comprendre d'une manière parfois subtil, parfois beaucoup moins. Et si vous continuez malgré tout à le chercher, vous comprendrez aisément que sa musculature de boxeur n'est pas là pour faire jolie. De plus, ayant un but qui le mènera à un bain de sang, il continue de s'entrainer à se battre, et quoi de mieux pour s'entrainer en combat réel que lorsqu'on est mercenaire et qu'on n'hésite pas à jouer les bourreaux sur les personnes recherchés dans le monde ?
En résumé, Pierre est un jeune homme solitaire, sombre, ne cherchant pas les ennuis, aidant son prochain sans demander son reste, mais colérique, n'hésitant pas à cogner si ses nerfs sont mises à rudes épreuves et n'ayant pas peur de se salir les mains pour enlever une pourriture de la carte du monde, se moquant éperdument de ce que l'on pense de lui. 


Votre histoire

Pierre prit une longue taffe sur sa cigarette avant de souffler la fumée en tournant la tête, ne voulant pas asperger son interlocuteur.
Mon histoire hein ? J'ai un certain âge malgré mon apparence de jeune adulte, êtes vous sûr d'avoir le temps d'écouter toute mon histoire ?
Voyant que vous étiez décidé à écouter toute son histoire du début à la fin, Pierre soupira doucement et écrasa son mégot dans le cendrier avant de poser ses coudes sur la table et de poser son menton sur ses poings.
Eh bien commençons par le commencement dans ce cas. Je suis le fils de Maria Imako, ma mère, et de Jill Zélèss, mon père et chef du clan Oster Reypra. Nous habitions à l'Ouest, dans les zones arides et sèches du Grand Canyon. Cela peut sembler être un endroit hostile et inhospitalier, et vous n'avez pas tout a fait tord. Mais quand on nait là bas et qu'on ne connaît que la chaleur intense du soleil et les pierres brulantes depuis que nos premiers pas, ce n'est vraiment rien.
Avant de continuer, Pierre s'aperçut que vous étiez assez curieux sur son clan au nom si étrange. Cela semblait l'amuser un peu puisqu'il esquissa un faible sourire du coin de la lèvre.
Oster Reypra, je pense qu'on peut traduire cela par "prieurs de roche". La raison est simple : nous sommes tous des manieurs de roche depuis la création du clan, c'est à dire ... voyons voir, mon arrière arrière grand père était le premier chef du clan, donc ça fait ... environ 1700 ans d'existence. Bref. Nous étions tous donc des manieurs de roches et nous excellons tous dans ce domaine, nous avions un don. Certains étaient plus doué que d'autres, certes, mais très rares sont ceux qui avaient une faible affinité avec la pierre. Peut être était ce dû au fait que nous naissions tous entre les roches du Grand Canyon ? Ou bien était ce nos prières envers notre dieu qui nous rendaient si fort ? Personne ne le savait. Mais je pense pouvoir dire sans prétention que nous maitrisons la pierre et la roche comme personne. Je pourrais vous réciter les roches plus tranchantes, ou bien les plus lourdes ou bien même les plus facile à contrôler pour les débutants mais aussi pour les vétérans qui pouvaient tout faire avec.
Il semblait quelque peu excité de parler de son clan, cela se voyait, ses yeux pétillaient comme ceux d'un enfant, puis son sourire devint plus mélancolique
Ma mère était d'une telle gentillesse, parfois trop d'ailleurs, une vraie mère poule, je vous jure. Mon père était plus stricte, m'apprenant le respect, la discipline et c'était lui qui m'a appris à utiliser la magie avec rigueur. Il était parfois dur, mais j'avais un immense respect pour lui. Il était fort, parfois doux, parfois ferme, toujours à l'écoute, prenant le temps qu'il faut pour s'occuper d'un problème. Pour moi, il était parfait. Je me souviens notamment d'une fois où un groupe de nomade était passé près de chez nous, assoiffé, affamé. Ils n'avaient rien demandé, ne voulant pas nous déranger malgré leur détresse, mais mon père était venu les voir et leur avait une partie de nos provisions et de notre eau, sans rien attendre en retour. "La bonté est un cadeau que nous devons partager si nous voulons que notre cœur soit compris aussi bien par les autres que par nous même." Cette phrase me suit encore, même si la suivre à la lettre est difficile maintenant.
Il semblait perdu dans ses pensées et ne dit rien pendant une minute. Il ferma lentement les yeux avant de se redresser et de craquer sa nuque
Cela dura 115 ans. 115 ans de paix à vivre avec les miens, perfectionnant ma magie ainsi que mon style de combat, le même que celui de mon père : la boxe. Cela peut paraître assez rudimentaire dis comme ça, mais imaginez un poing d'un homme entrainé depuis son enfance à être aussi dur qu'un roc, le tout entouré de la magie de la pierre, je peux vous garantir que cela peut faire décoller quelques dents. Les vétérans, de vrais machines de guerre, étaient capable de briser de lourds rochers à mains nues. Moi je me débrouille, mais je n'atteins pas encore leur niveau.
Il rit doucement avant de baisser les yeux, l'étincelle dans ses derniers s'éteignant aussi brusquement qu'une bougie soufflée par un enfant lors de son anniversaire.
Puis arriva le jour où toute ses années de culture, de tradition et de famille disparurent dans un immense bain de sang. En pleine nuit, un groupe de furry était arrivé, armé jusqu'aux dents, parlant avec mon père. Je ne savais pas de quoi il parlait, j'étais encore à moitié endormi à ce moment là. Puis tout s'enchaina rapidement. Un pic de glace en pleine tête, une menace, une lame de vent, des cris de douleur, d'autres de rages, d'autres de tristesse, puis une bataille sanguinaire. Même si nous étions entrainé à nous battre, eux étaient entrainé pour la guerre. Nous ... Nous étions complètement impuissant.
En disant cela, il caressa du bout des doigts sa cicatrice sur son œil droit qui était à cet instant rempli d'un mélange de rage noire et de tristesse.
Je n'oublierai jamais ce visage. Un grand loup d'un pelage blanc immaculé, son regard rouge sang perçant, sa maitrise effrayante de la foudre qui transperçait la chair de mes amis et de ma famille. Ce jour là, je ... j'ai fui. J'ai abandonné mon chez moi et j'ai couru pendant des heures et des heures et des heures jusqu'à ce que mes jambes m'abandonnent et que je m'écrase de tout mon long sur le sable, pleurant toute les larmes de mon corps ... au sens propre du terme. Je n'arrive plus à pleurer comme les autres, mes glandes lacrymales se sont desséché et mes larmes sont devenu sang. C'est douloureux, mais c'est ma punition pour avoir lâchement abandonné mon clan à sa triste fin. Bref. Après ça, tout est flou. Comme si mon cerveau avait eu un blocage pendant une période. Je me souviens juste que le groupe de nomade que mon père avait aidé à l'époque m'avait retrouvé, soigné mon œil droit et nourrit pendant un temps, avant de m'avoir amener à la ville la plus proche. 
Il soupira longuement, caressant cette fois-ci l'énorme cicatrice en forme de croix sur son torse
Le début fut catastrophique. Je n'y connaissais absolument rien, mise à part deux trois choses que mon père m'avait appris. J'ai causé grand nombres de problèmes de petits comme de grand ampleur, au point de m'être fait arrêté plusieurs fois et envoyé en prison. Ce fut ma période noire et cela dura une paire d'année, le temps de connaître les bases de la ville, de sa méthode de vie, ect. Pour une personne venant d'ailleurs, croyez moi, c'était pas gagné. J'avais à ce moment 118 ans et j'étais bien décidé à retrouver les ordures qui m'avaient tout enlevé. Mais j'avais bien compris une chose : en ville, la bonté n'est pas si présente que ça, si tu veux quelque chose, il te faut payer, soit en service, soit en liquide. C'était un nouveau calvaire. Alors que je cherchais désespérément un moyen de gagner ma vie pour avoir des informations, des gens pas très scrupuleux m'avaient pris en embuscade et avaient essayé voler ce que j'avais. Au final, ils se sont retrouvé avec quelques os en miette et je les avais ramené à la police du coin. Et quand on m'avait donné une bourse avec quelques piécettes, mon cerveau avait fait tilt : devenir mercenaire. C'était idéal, je savais me battre aussi bien au corps à corps qu'avec ma magie.
Il se massa longuement les yeux en soupirant bruyamment, secouant doucement la tête et maugréant quelques injures envers lui même.
Croyez moi, quand on pense qu'on est tout puissant, on redescend rapidement terre. Cette cicatrice en croix est là pour me le rappeler. Un jour, j'ai voulu me taper du gros, un mec de la mafia du coin. Mon dieu comme j'ai regretté ce choix ... Non seulement j'avais lamentable échoué, mais en plus il m'avait mortellement blessé. Une chance de connaître la magie de terre, sinon je ne serais pas ici pour vous en parler. D'ailleurs, maintenant que j'y pense, je ne l'ai pas retrouvé ce chef de mafia. Peut être qu'il s'est rangé, qui sait ?
Il sortit son briquet de sa poche et s'alluma une nouvelle cigarette qu'il fuma doucement.
Et voilà où j'en suis maintenant, mercenaire en quête d'information depuis 22 ans maintenant. J'en ai vu des combats et des criminels et je pense que cela n'est pas prêt de s'arrêter. Je compte bien finir ce que j'ai commencé tout en continuant de devenir plus fort pour ne pas à fuir aussi lâchement qu'auparavant.
Il se leva doucement de la table et vous regarda calmement avant de vous tourner le dos et de partir tout en vous faisant un signe de la main en guise d'adieu.

Pouvoirs & Maîtrises

Maitrise de la terre/pierre : Pierre, grâce à un entrainement rigoureux, est capable de manipuler la roche avec aisance, chaque roche ayant ses propres particularités, certaines cassantes, d'autres tranchantes, d'autres très facile à faire changer de forme, ect. Il n'est pas capable de créer de la pierre en revanche, mais il peut la rendre plus solide, entourer sa peau d'une fine couche pour se protéger, ect.
Maitrise du feu (50 points rp) : Quand Pierre a retrouvé l'homme qui a détruit son clan et qu'il a revu son visage et entendant son rire, un déclic se créa en lui. Sa haine prit la forme de flammes puissantes qu'il dû apprendre à controler et à maitriser avant de réellement s'en servir en combat, pour éviter erreur d'utilisation, utilisation involontaire, ect. Après un entraînement intensif ayant duré un temps assez important, Pierre fut capable de manipuler les flammes, de frapper avec, utilisant son imagination pour leur donner des formes pour mieux combattre. Et grâce à cela, il put manier roche et flamme en même temps pour utiliser un magie combo : la magie de la lave.  
Magie de la lave (après obtention de la maîtrise du feu) : une magie aussi meurtrière que dangereuse, et Pierre en est bien conscient. Demandant beaucoup d'énergie et de concentration, Pierre peut faire fondre la roche pour la transformer en lave et attaquer ses ennemis avec. Il peut lui donner forme mais cela est encore plus difficile qu'avec sa magie de la terre et du feu.
Équipement & Divers

- Veste en cuir à capuche avec un briquet dans le poche au niveau du torse.
- Paire de gant en cuir avec plaque de fer sur les phalanges.
- Jean noir simple avec ceinture et un paquet de cigarette dans la poche droite.
- Paire de baskets blanche et noire. 
© Code by Suzukihotaru


Dernière édition par Pierre Zélèss le Mar 6 Oct - 15:34, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
 

Pierre Zélèss (100% Finis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bienvenue à Pierre Raymond!
» Hommage bien mérité à Gérard-Pierre Charles un grand mapou
» Selon prof Sauveur Pierre Etienne Aristide pap fè ront pot nan Afrik di Sid
» Haiti-Premier ministre :Il s'appelle Ericq Pierre !
» VOILA LE PATRON DE MICHELLE PIERRE-LOUIS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fur Fiction  ::  :: Fiche de présentation :: Passeport validé :: Furry Validé-